Home page > Our news > Que penser du rebond actuel sur les marchés actions ?
Market Live

Que penser du rebond actuel sur les marchés actions ?

By Arnaud MOREL

14/04/2020

L'actualité de l'économie et de la finance !

Depuis le point bas annuel atteint le 16 mars (3632 points) en séance sur le CAC 40, les principaux marchés actions connaissent une phase de rebond importante. Ainsi, l’indice phare français a repris plus de 900 points pour se hisser au-dessus des 4500 points lors de la journée boursière du 09 avril (4532) soit une hausse de près de 25%. Autrement dit, cette impulsion haussière a permis d’effacer pratiquement 35% de la baisse que nous avons connue en ce début d’année.

C’est une bonne nouvelle et qui s’explique en grande partie par 3 facteurs :

  1. des actions de grandes ampleurs de la part des institutions politiques et monétaires aux quatre coins du monde
  2. des bonnes nouvelles du côté de l’Europe avec des chiffres suggérant un ralentissement de l’épidémie de Covid-19 et des perspectives de déconfinement de la population
  3. L’émotivité et le pessimisme ambiant des investisseurs semblent se dissiper avec une baisse notable de la volatilité (Point haut du VIX à 82 le 16 mars versus 43 au 9 avril) et de ses positions vendeuses.

Nous pouvons considérer avoir passé la période de choc émotionnel face à cette crise sanitaire mais maintenant nous allons devoir établir un constat de son impact sur l’économie mondiale; c’est-à-dire l’ampleur de la contraction du PIB et les conséquences sous-jacentes notamment sur le marché de l’emploi. Ainsi, les débats naissants sur la forme de la reprise au rythme de l’alphabet ne font que commencer. Chez Promepar AM, nous sommes d’avis de privilégier le « U », scénario qui correspond à une reprise plus tardive et plus lente que le scénario en ‘V’. Malgré l’ampleur de la crise sanitaire et du choc économique qu’elle provoque, il nous semble que les mesures de soutien des Etats et des Banques Centrales sont trop puissantes pour être inefficaces.

En effet, si nous pouvons nous fier aux chiffres économiques post Covid-19 provenant de Chine, on constate une reprise de l’activité manufacturière mais à contrario, les séquelles sont encore présentes au sein de la population avec une consommation qui reste en berne. Ce constat va maintenir chez les investisseurs des interrogations dans les semaines à venir, sur la lettre à privilégier dans le scénario de reprise économique et ainsi amener de la volatilité sur les marchés actions. De plus, sachant que cette dernière se situe encore à un niveau encore élevé (Moyenne mobile 200 jours du VIX à 21), il semble difficile d’imaginer une reprise haussière immédiate et durable des indices. Cette phase de rebond nous parait fragile, avec peu de volume et principalement alimentée par les secteurs les plus impactés par cette crise (aéronautique, automobile, financier, loisirs et transports, pétrolier) et elle semble d’ailleurs s’essouffler après un échec sur les principales résistances de moyen terme (Résistances à 4599 pour le CAC 40 et 3055 sur l’Euro Stoxx 50). Ainsi, une reprise linéaire nous semble prématurée…

Au sein de nos mandats exposés aux actions en titres vifs, nous avons allégé des titres qui ont connu de formidables rebonds (+ de 50%) en relatif et qui sont revenus proches de leurs plus haut comme Worldline ou Ingenico au sein du secteur des paiements malgré leurs modèles robustes et moins concernés par la crise du Covid-19, en espérant les racheter à des niveaux plus intéressants. Nous avons vendu les entreprises sans relais de croissance dans ce contexte telles qu’Ipsen et TechnipFMC et nous sommes très attentifs à l’évolution des niveaux d’endettement et/ou leverage financier des sociétés présentes dans nos portefeuilles, éléments qui continueront de segmenter les performances boursières des valeurs, comme pendant la crise financière de 2008. Avec certitude, cette crise sanitaire sans précédent va mettre à l’épreuve les modèles économiques et les bilans des entreprises dans les prochaines semaines voire les prochains mois, car le principal problème reste l’absence de visibilité sur le calendrier et la dynamique du retour à l’activité économique.

Cependant, dans une optique à moyen/long terme, et sous réserve que l’investissement en actions soit naturellement compatible avec la situation financière et le profil de risque de l’investisseur, le niveau actuel des indices actions paraît plutôt intéressant. Des investissements progressifs par paliers constituent la solution idéale. Chez Promepar AM, on investit en tenant compte des points d’entrées.

Download the article

See more

13/10/2020 Expert views

Ekinops, une valorisation abordable

Interview de Renaud Ramette, Gérant OPC CIIA chez Promepar Asset Management

Read the article
09/10/2020 Expert views

CAC 40, quelle stratégie adopter en ce moment ?

Interview de Marc Favard, Directeur Général de Promepar Asset Management

Read the article
09/10/2020 Expert views

Au sommaire : Alstom, Bonduelle, Bio-UV, SPIE, Saint-Gobain et le secteur bancaire !

Interview de Marc Favard, Directeur Général de Promepar Asset Management

Read the article