Accueil > Nos actualités > La liquidité plus rare et plus chère
La chronique de l'économie

La liquidité plus rare et plus chère

Par Brigitte TROQUIER

19/12/2022

Sans surprise, les banquiers centraux ont une fois de plus dégainé l’arme des taux, accompagnant un discours ferme sur la lutte contre l’inflation. Du côté européen la BCE se projette aussi dans la réduction de son bilan qui débutera en mars prochain dans un contexte où le marché de la dette souveraine sera particulièrement animé

D’un côté ou de l’autre de l’Atlantique la bataille des banquiers centraux contre l’inflation n’est pas terminée. Malgré une nouvelle hausse moins agressive que les précédentes, elles sont loin d’avoir obtenu ce qu’elles recherchent : une franche décrue de l’inflation….La BCE a entamé ce cycle plus tardivement ayant fait le diagnostic d’un choc de prix transitoire, A présent elle se positionne très clairement en faveur d’une double action par les taux et un resserrement quantitatif de la liquidité. Elle a donc à nouveau relevé ses taux d’intervention de 50 points cette fois-ci après 3 resserrements qui totalisent déjà 200 pts depuis le mois d’août dernier. Et ce n’est pas terminé. Elle va y adjoindre un resserrement quantitatif dès le mois de mars 2023.
En 2023, la liquidité va clairement redevenir un actif plus rare et de ce fait plus cher

Télécharger l'article

Voir d'autres actualités

05/04/2024 La chronique de l'économie

Le dérapage des finances publiques

Difficile d’échapper cette semaine au dérapage du déficit public français qui, sans être une réelle surprise, n’en fut pas moins une déception… À plusieurs titres d’ailleurs : le premier c’est évidemment son niveau 156,9 Mds € après 133 Mds€ en 2023 et moins de 68 Mds € en 2019. En ratio de PIB il s’élève à 5,6%.

Lire l'article Télécharger l'article
04/04/2024 Flash Info ISR

Avril 2024

Lire l'article Télécharger l'article
03/04/2024 Paroles d'expert

Focus sur Imerys

Interview de notre Gérant Actions, Renaud Ramette

Lire l'article