Accueil > Nos actualités > Reprise technique, ou pas ?
Flash Marchés

Reprise technique, ou pas ?

Par Jérôme LIEURY

30/03/2020

Après avoir bien dévissé depuis le début du mois, les marchés d'actions ont nettement rebondi la semaine dernière, sans toutefois repartir tout-à-fait vers le haut.

Le Cac 40 a progressé de +16% de mardi à jeudi, pour baisser à nouveau de -4,2% ce vendredi, et son pendant américain le Dow Jones a fait un peu mieux, soit +21% en trois jours, pour reperdre -4% sur la dernière séance. Soit en tout une performance hebdomadaire d’un vendredi à l’autre de +7,5% pour le premier et de +12,8% pour ce dernier, ce qui est toujours bon à prendre, et rend le tableau un peu moins noir, même si rien n’est réglé.

Et même si rien n’est réglé la question est de savoir si ce rebond du marché est purement technique, avec vraisemblablement à la fois des achats spéculatifs de titres faiblement valorisés à présent et des rachats de positions vendeuses, ou si la très forte incertitude créée par l’épidémie ne se réduit pas peu à peu, ce qui suscite un début de retour des investisseurs « longs » en actions.

Télécharger l'article

Voir d'autres actualités

04/06/2024 Lettre mensuelle des marchés

Juin 2024 – Mai : les méga caps mènent le bal

Les marchés d'actions avaient baissé quelque peu en avril, mais beaucoup d'investisseurs avaient décidé de ne pas s'en inquiéter et de se tenir ferme sur leurs positions, et le mois de mai boursier leur a donné raison : les grands indices se sont bien tenus dans l'ensemble, et ce, il faut le souligner, malgré de nombreux détachements de dividende qui pèsent toujours un peu sur les cours dans un premier temps. Et ce qui aurait
pu passer pour de l'insouciance s'est finalement révélé la meilleure ligne de conduite (jusqu'à présent en tout cas), puisque si le Cac 40 parisien est resté stable...

Lire l'article Télécharger l'article
04/06/2024 Paroles d'expert

Juin 2024

Lire l'article Télécharger l'article
03/06/2024 La chronique de l'économie

Allemagne : frein à l'endettement ou frein tout court

S’il n’existe à ce jour aucun frein à l’endettement de la France au-delà des contraintes imposées par l’Union, celui rigoureux que s’impose l’Allemagne fait l’objet de réflexions sur de nouvelles conditions d’ assouplissement toujours très encadrées et toujours très exceptionnelles cependant.

Lire l'article Télécharger l'article