Accueil > Nos actualités > Rare, mais toujours pas très cher a priori
Lettre mensuelle des marchés

Rare, mais toujours pas très cher a priori

Par Jérôme LIEURY

06/05/2019

Quatre mois de hausse d'affilée pour les marchés d'actions, c'est rare, et, pourtant, c'est arrivé en 2019!

Après janvier (+5.5%), février (+5%) et mars, (+2.1%) avril a encore été un bon mois, notamment pour le CAC40, qui a progressé de +4.4%, […] et performe à présent de de +18.1% depuis le début de l’année […]

Les autres indices ne sont pas en reste, notamment le Dow Jones, le Nikkei et le Dax. Ils contiennent beaucoup de sociétés industrielles exportatrices, et leur belle remontée peut se comprendre comme un regain de confiance des investisseurs dans l’économie mondiale.

Laquelle économie n’a toujours pas vraiment l’air de vouloir plonger dans la récession, même si le ralentissement est bien là […] C’est d’ailleurs ce que nous disent les marchés d’actions […] et aussi les marchés obligataires qui sont restés bien calmes et apparemment bien disposés ce mois-ci […]

De même, le flux de nouvelles en provenance de la sphère réelle a plutôt été positif en avril […]

Télécharger l'article

Voir d'autres actualités

12/07/2024 L'actu de nos fonds

BRED Dette Privée : Deuxième closing pour accompagner la croissance de Carat Capital

Promepar Asset Management, filiale de la BRED spécialisée dans la gestion d’actifs, est fière d’annoncer le succès du deuxième closing de son fonds BRED Dette Privée. Ce nouveau financement permettra d'accompagner la croissance de Carat Capital, leader d’une nouvelle génération de conseil en patrimoine.

Lire l'article
11/07/2024 Paroles d'expert

On refait la séance : Publicis, ARM & TFF

Interview de notre Gérant Actions, Renaud Ramette CIIA®-SFAF, EFFAS®-CESGA

Lire l'article
09/07/2024 La chronique de l'économie

Royaume Uni un horizon dégagé

Ecrite d’avance, l’alternance au Royaume Uni s’est confirmée lors des élections du jeudi 4 juillet dernier. Avec 21 points d’avance sur le parti conservateur et quasiment autant de sièges que lors des élections de Tony Blair en 1997, le parti travailliste, avec Keir Stamer à sa tête, revient aux commandes du pays.

Lire l'article Télécharger l'article