Accueil > Nos actualités > Budget et instruments européens de reconstruction après confinement
Paroles d'expert

Budget et instruments européens de reconstruction après confinement

Par Olivier KLEIN

28/04/2020

Budget européen et instruments européens de reconstruction après confinement : augmenter significativement le budget Européen, comme le propose la Présidente de la commission, me semble une très bonne chose. C’est une occasion historique pour l’Europe de le faire et ainsi de compléter son mode de régulation.

Deux choses à approfondir seront décisives :

  • Son financement : le faire par l’impôt additionnel ne contribuerait pas beaucoup à relancer les économies. Une partie doit être financée par un financement perpétuel de la BCE à 0%. Avec des engagements clairs à gérer le financement du solde par les marchés avec rigueur.
  • Son utilisation : un mix prêts et subventions, aidant notamment les pays les plus en difficulté après la période de confinement, afin de faciliter la ré-industrialisation des différents territoires concernés, améliorer le niveau d’éducation, favoriser la R&D, soutenir partout le développement de secteurs économiques stratégiques (data, santé, armement, agro-alimentaire, etc.), le tout en échange de réformes structurelles des différents pays davantage affaiblis par la crise pandémique, réformes permettant conjointement d’augmenter leur potentiel de croissance et d’affirmer une trajectoire (douce) d’équilibrage des comptes publics.

Voir d'autres actualités

03/10/2022 Lettre mensuelle des marchés

Septembre 2022 – Mauvaise humeur

Août avait été plus que décevant pour les marchés d'actions et ça ne s'est pas arrangé en septembre, c'est le moins que l'on puisse dire...

Lire l'article Télécharger l'article
03/10/2022 Flash Info ISR

Octobre 2022

L'actualité de l'économie responsable

Télécharger l'article
27/09/2022 La chronique de l'économie

L'actif Emergent gagne en maturité

Comme dans les pays avancés, la période que traversent les pays émergents est chaotique. Après la pandémie, gérée avec un succès mitigé selon les moyens mis en œuvre, la crise énergétique ne les place pas tous sur un pied d’égalité. La vigueur du dollar contre toutes les devises ou presque constitue une autre source de fragilité pour des pays souvent très sensibles aux financements extérieurs.

Lire l'article Télécharger l'article